« Ensemble, nous sommes Monet »

Je trouve ce projet génial ! Reproduire « La femme à l’ombrelle » du peintre impressionniste Claude Monet en carrés de tricot !

C’est dans le cadre du Festival Normandie impressionniste organisé tout l’été que l’association  Tricote un Sourire à eu cette merveilleuse idée qui crée du lien intergénérationnel à travers toute la Normandie. On peut tricoter des petits carrés de 5×5 cm chez soi ou dans des ateliers tricots. les organisateurs ont aussi des stands dans certains festivals de la région. Ils proposent aussi des kit tricot à faire et assembler  soi-même puis à renvoyer à l’association basée à Rouen.

 

Les carrés seront ensuite assemblés (environ 12 000) de la fin août à début septembre et deux oeuvres finales seront exposées dans différentes villes normandes où Monet a séjourné de son vivant.

 

Hier, à la La Recyclerie à Paris j’ai donc participé à un atelier Colore ton monde et Tricote un Sourire où le but a été de teindre naturellement nos petits carrés de tricot dans la palette de couleur du tableau de Monet. Nous étions 5 à tricoter et avons crée avec les deux bénévoles accompagnantes deux teintes de rose avec du Cachou et un mélange de Cochenille et de Garance

13705152_826819237418967_333199843_n

rose clair au cachou / rosé foncé cochenille et garance 

 

Un moment convivial comme à chaque fois avec l’association Colore ton monde. Et nous sommes pas peu fières du résultat. Les couleurs finales sont très belles. Et nous repartons de l’atelier avec ce sentiment d’être en cohésion artistique et écologique.

13695724_826819204085637_572099786_n

tous nos petits carrés tricotés et teints à la Garance / Cochenille et au Cachou

Le Cou’lunch

Samedi 25 juin, j’ai participé à un atelier fort enrichissant qui a émoustillé mes papilles, a enchanté mes yeux, et fait travailler mes mains et mon imagination. Tout cela en quelques heures hors du monde, de l’abrutissement de la ville et grâce à un joli article dans le magazine Simple Things qui avait éveillé ma curiosité.

Au jardin d’agronomie tropicale du bois de Vincennes se situe la ferme urbaine de v’Île Fertile où était organisé le premier Cou’lunch de l’association Colore ton Monde en partenariat avec Les sauvageonnes. Il nous était proposé de découvrir l’univers des teintures textiles naturelles avec les résidus des légumes et herbes d’un repas confectionné avec soin et servi en début d’atelier.

Soudain voici que je mange un savoureux pesto d’orties et d’amandes en guise d’amuse gueule. Ce fût ma découverte culinaire de l’année !

IMG_3452

pesto d’ortie et d’amande

Puis j’ai croqué dans une feuille de Consoude servie comme un beignet de fleurs de courgettes que nous avons pu admirer dans le jardin avec une petite explication sur ses bienfaits.

Le lieu se prête vraiment à la détente et à l’enrichissement personnel. Le cadre est bucolique avec cette petite maison ancienne

 

 

et les tables décorées avec goût et simplicité en extérieur.

 

C’est la maman de Suzy, Catherine qui est venue préparer ce repas enchanteur. Elle fait partie des Sauvageonnes.

Quelle agréable pause. Partager un repas sain d’un délice inégalable.

Le risotto aux herbes me reste encore en bouche

 

et les voluptueux desserts de Carrot Cakes recouverts d’une gelée de fleurs et parsemés de fleurs comestibles servis avec un coulis de fraise.

 

Suzy nous a ensuite invités à la rejoindre autour d’une table où elle avait disposé pleins d’objets qui servent pour la teinture afin d’habituer notre œil à la nouveauté.

Des tampons indiens, différentes petites étoffes de lin, soie, teintes naturellement  dans des couleurs magnifiques, indigo, vieux rose, grenat, jaune vif… Des livres explicatifs…

 

Après nous avoir donné la technique du mordencage,  c’est-à-dire comment rendre le tissu prêt à recevoir et à agripper la couleur grâce à un savant mélange de sulfates, elle nous a invités à commencer par des tests avec des morceaux de lin, en essayant les techniques Shibori pour créer des motifs sur les tissus.

 

Puis dans cette joie partagée avec les autres participantes, nous avons tenté de teindre notre sac en toile, préalablement distribué et mordancé.

Pour cela nous avons placé les résidus de fanes de carottes, de pelures d’oignons, d’avocat et de thym dans différentes marmites remplies d’eau.

 

Toute l’excitation est là, on se demande quelle couleur va prendre notre teinture, si les motifs seront jolis.

Certains on même fait des jolis mélanges de teintures.

IMG_3489

mélange de teintures

J’ai fini par faire une technique de pincement du tissu pour faire des petits éclats de soleil en motif.

 

 

La belle sensation d’avoir appris quelque chose avec mes mains et bon pour la planète.

 

À la fin de l’atelier, Catherine nous a proposé quelques produits à la vente de sa ferme que nous avions pu goûter durant le repas. J’ai choisi une huile d’olive au romarin, et de la garance pour faire de la teinture rouge chez moi ou en vacances. Des petites « graines de bonheur » nous ont même été offertes. Plein de petites attentions qui réchauffent le coeur.

IMG_3490

 

Pour ma part, je participe à l’atelier de l’association  Tricote un Sourire qui va se dérouler le dimanche 17 juillet à la La Recyclerie  à Paris.

Un magnifique évènement  « Ensemble, nous sommes Monet » labellisé dans le cadre du festival « Normandie Impressionniste ». L’objectif est de créer deux oeuvres géantes en tricot avec des petits carrés de 5×5 cm. Et l’association Colore ton monde sera présente car les petits carrés seront ensuite teints dans la palette de couleur des tableaux de Monet.

Le lien de l’évènement ici ! http://www.larecyclerie.com/atelier-colore-ton-monde-tricote-un-sourire/

À vos aiguilles, vos teintures et vos sourires…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pompon Mode-d’emploi

Voilà que le soleil revient et me donne envie de vous partager un petit tuto fait sous le soleil de la Drôme il y a un an.

Fabriquer un Pompon

 

Le matériel :

  • 1 crayon
  • 1 petit ciseau
  • du papier rigide (carton, boite à pizza…)
  • une forme ronde de la taille du pompon (verre, pot de yahourt, bouteille…)
  • de la laine de votre choix

 

Étape 1 :

Commencer par tracer le cercle avec le support

puis faire un cercle à la main à l’intérieur du premier cercle et refaire la même chose une deuxième fois

 

Étape 2 :

Prendre le ciseau et découper le tour du premier cercle. Ensuite, découper l’intérieur du deuxième cercle en faisant une encoche au centre avec le ciseau.

 

Choisir la laine

pompon18

 

 

Étape 3 :

Mettre chaque cercle l’un sur l’autre pour n’en former qu’un

 

Étape 4 : 

Couper un long bout du fil et commencer à entourer le cercle en carton en partant du centre.

ASTUCE : pour aller plus vite découper deux fils pour entourer le cercle…

 

Entourer de fil de laine le cercle jusqu’à obtenir une belle épaisseur

pompon26

 

Étape 5 :

Prendre le ciseau. L’opération va devenir délicate…

Écarter un peu de laine pour laisser passer le ciseau entre les deux cercles et découper en suivant le tour tout doucement.

Le Pompon commence à apparaître…

 

Étape 6 :

Préparer un nouveau fil, qui sera l’accroche du pompon, puis le faire passer dans l’interstice des deux cercles

Faire un ou deux noeuds très serrés de ce fil afin que le laine du pompon ne s’échappe pas lors de la prochaine étape

 

Étape 7 :

Enlever les cercles en cartons l’un après l’autre.

Égaliser avec le ciseau les bouts de laine du pompon

 

Et  voilà votre pompon est terminé ! 

pompon39

 

Pour faire des pompons rigolos et à votre goût ajouter d’autres fils de laine dans d’autres couleurs lors de l’étape 4.

pompon40

 

Maintenant place à votre créativité…

La vie (de château) en Pompons

Les prochaines couronnes seront faites à partir de ces Pompons.

À savoir qu’elles ont auront été faites dans un château..

De Vraies Couronnes, en somme !

DSC02259 DSC02274  DSC02262

J’adore ce moment où, après avoir fais plusieurs pompons de différentes tailles, je les place ensemble.  Un magnifique bouquet. 

C’est quelle odeur le parfum Pompon?

DSC02272 DSC02271  DSC02270DSC02273